Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 20:25

 

Tout pendant que le reste du monde trime à sa survie, y'en a pour qui la

question ne se pose pas!

 

Encore une info peu ou pas relayée par nos médias trop occupés à fêter

l'anniversaire des autos brûlées...

 

___________________________________________________________

 

(AFP)

 

Les bénéfices records des pétroliers américains suscitent la polémique!

 

 

Les compagnies pétrolières américaines viennent encore de présenter des

bénéfices faramineux, suscitant l'ire de l'opposition démocrate avant les

élections parlementaires du 7 novembre.

 

Le bénéfice de la première compagnie pétrolière américaine ExxonMobil au 3e

trimestre a ainsi dépassé celui de toutes les autres grandes entreprises

américaines leader dans leur secteur, que cela soit la banque, la

technologie ou l'alimentation.

 

Il a atteint 10,49 milliards de dollars, soit 114 millions par jour, pour un

chiffre d'affaires de 99,6 milliards de dollars.

 

Sur un an, la progression est de 26% grâce notamment à la hausse des prix du

pétrole pendant l'été qui a vu le baril d'or noir atteindre des records,

dépassant 78 dollars avant de retomber autour des 60 dollars actuellement.

 

Ces quelque 10 milliards de dollars gagnés entre juillet et septembre

représentent plus que les 5,5 milliards engrangés par le numéro un de la

banque Citigroup, les 773 millions gagnés par celui de l'internet Google et

les 1,5 milliard de bénéfice de Coca-Cola réunis.

 

La deuxième compagnie pétrolière américaine Chevron a elle gagné sur le

trimestre 5 milliards de dollars (+40%) et la troisième, ConocoPhillips,

3,87 milliards de dollars (+1,8%).

 

Si de tels bénéfices plaisent à Wall Street et aux actionnaires, il font

frémir l'opposition démocrate. Elle dénonce les avantages fiscaux consentis

aux compagnies pétrolières alors que les prix de l'essence à la pompe sont à

des niveaux historiquement élevés aux Etats-Unis (environ 2,20 dollars pour

un gallon soit 3,8 litres).

 

Les dirigeants des compagnies préfèrent citer d'autres raisons à leurs

bénéfices records citant, comme le PDG d'ExxonMobil, un meilleur marketing

et un secteur chimique plus rentable ou comme celui de Chevron une meilleure

rentabilité des raffineries.

 

"Plus de 10 milliards de bénéfices réalisés pendant ce seul trimestre

proviennent des avantages que le +Big Oil+ a reçus pour avoir participé

directement à la rédaction de la loi sur l'énergie, profité de programmes

payés avec de l'argent public et obtenu le droit d'exploiter commercialement

le domaine public", s'est insurgé John Kerry, candidat démocrate malheureux

à l'élection présidentielle de 2004.

 

"Mais peut-on s'en étonner quand Exxon a versé aux républicains 89% de sa

contribution au financement des partis politiques?", a-t-il accusé.

 

Le débat n'est pas neuf et resurgit chaque trimestre. L'été dernier, la

sénatrice démocrate Barbara Boxer avait même accusé les compagnies

pétrolières de "manipuler l'offre" de pétrole pour faire grimper les prix de

l'essence.

 

Leurs dirigeants invoquent eux, pour expliquer le montant astronomique de

leurs bénéfices, les effets d'échelle et soulignent que l'exploitation du

pétrole dans des zones de plus en plus difficiles d'accès coûte cher.

 

Ils rappellent également que la hausse des prix du pétrole provient aussi de

la demande accrue de pays comme la Chine et l'Inde.

 

Hillary Clinton, qui est une candidate démocrate potentielle à l'élection

présidentielle de 2008, demande à ce que les avantages fiscaux consentis aux

compagnies pétrolières soient supprimés et que l'argent ainsi obtenu soit

reversé à un "fonds stratégique" destiné à développer les énergies

alternatives.

 

Chevron se retrouve également la cible d'un mouvement syndical réclamant que

compte tenu des bénéfices dégagés, toutes les personnes travaillant pour

l'entreprise bénéficient d'une couverture sociale, y compris les femmes de

ménages contractuelles qui nettoient ses bureaux à Houston (Texas, sud) et

menacent de se mettre en grève.

 

________________________________________________________________

 

En pièces jointes un petit photorama représentatif du monde dans lequel

cohabitent aujourd'hui gagnants et perdants, comme une clef soumise à votre

réflexion.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires