Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 10:20

 

 

 

shirk_fatima_Cueva_de_las_manos.jpg

 

Un idiot célèbre en son temps, chantait: "on ira tous au paradis", voulant ainsi faire croire à ses adorateurs réunis en bandes que le monde dans lequel ils vivaient était le plus égalitaire possible, mais que celui auquel ils aspiraient tous l'était encore plus au point de confondre les petits et les grands, les gros et les maigres, les blancs, les jaunes et les noirs tous pareils, pas de moches ni de laids, à la rigueur plus de femelles et plus de mâles, rien que des enfants du bon dieu...

Mais bon, vivre d'espoir ne tient pas à l'estomac longtemps et quand le temps s'écrase sous nos pieds et que des tas de saisons passent à la trappe sans jamais avoir marqué ce "temps d'arrêt" nécessaire à la récolte de ce que l'on a semé, même par hasard, il nous revient à l'idée qu'on a fauté quelque part...

Or l'on se doutait bien que nous étions coupables, depuis le début selon certains, et ainsi l'idée de nous-mêmes qui nous teinte de blanc immaculé comme on en rêve trop souvent, semble à tous aujourd'hui un peu difficile à envisager:  "Aux Innocents les mains pleines", tu parles !

On a tous les mains vides... désespérément vides... Déjà dans la grotte nous en avions conscience!

 

A ce jour dans la caverne (dessin ci-dessus), en clair ou en foncé, rien n'a changé!

Pour les uns, nous sommes des coupables tout trouvés, pour les autres, des anges prisonniers !

 

Fatalité!

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

ZOE 15/08/2010 04:51



Vraiment ? ..... aurais tu peur de tes ombres qui passent sur ton blog ? ....


Parceque je ne suis que cela ici , une de tes ombres .



Vinosse 15/08/2010 09:12



Heu...non...Mais l'autocritique je la pratique tous les jours et toutes les nuits...


Et c'est un vrai problème...


 






ZOE 14/08/2010 17:14



Oui , les discours , les mots , tout ça c'est du vent : la nostalgie , la mélancolique , la culpabilité des fautes écrasées ....... Bof ! de la complaisance envers ses états d'âme ? ..... Même
pas ! non , rien de plus que du vent . On peut tout faire avec les mots , du bon ou du mauvais et on appelle cela le talent mais ce n'est que vent ... qu'il pue ou qu'il soit parfumé ? toujours
du vent ......



Vinosse 14/08/2010 17:57



Tout à l'heure on parlait de pets,


Maintenant c'est de vent...


Tu n'en ferais pas un peu trop ???



ZOE 14/08/2010 10:25



Oui , c'est sûr , faire la gueule ça fatigue . Bon ...


Méthanalyse ? ... Genre métha-analyse quoi .


En fait tous les proverbes sont des microméthanalyses finalement .


Et en même temps des microméthasynthéses méthaphoriques .


IL y a aussi la métanpsy-cause mais c'est pas pareil parceque c'est une causerie qui se déplace d'un psychisme à un autre par usage de térmes savament choisis et distingués , d'où son nom
de "métanpsy-cause".....


Bon , je crois que j'ai fait le tour de la quéstion . A non !  il y a aussi le métane : gaz de combat utilisé par certains animaux herbivores pour éloigner les prédateurs . Ce qui me
ramenne à mon proverbe du début . Voilà ..... Bon , chez les humains le "pét" peut aussi être utilisé comme gaz de combat mais aussi comme source d'eclairage mais encore comme mode de
communication frustre il est vrai mais lourd de significations méthaphoriques , ce qui nous ramenne à la méthanalyse transitoire par cette alchimie intéstine dans la cornue des corps nus ou vétus
. Donc , en conclusion : le corps cornu des vaches avec la cornue de l'alchimiste pratiquant la méthanalyse méthaphorique métanpsychotique hallllucinogéne (de préférence hallucinogéne) .....
Voilà ! ......



Vinosse 14/08/2010 10:27



Un pet, et hop! T'est partie !!!


Sacrée économie de produit !!!



ZOE 13/08/2010 23:49



c'est incurable la disorthographie . Mais c'est pas grave , tous ces mots que j'assassine par vengence sans doute . C'est eux ou moi . mais c'est une autre histoire qui ne se racconte pas . tous
ces mots morts sur la page qui ressemblent à des mouches écrasées sur un mur , oui ça fait tache . Et puis voilà .... Chacun sa poésie ... la mienne est dans la faute .... sans regret , ça
se jette ou ça s'efface . 



Vinosse 14/08/2010 07:49



Fais pas la gueule Zoe...


Pis la faute, ça se pardonne !


J'ai pas d'curé sous la main, mais l'absolution n'est pas un problème !!!!


(désolé, je ris de mon mot )


 



ZOE 13/08/2010 23:12



Proverbe : Cheval qui pête n'a pas forcemment la colique .



Vinosse 13/08/2010 23:33



C'est la diarrhée pour les fautes d'ortographe:


 


1) pète


2 et 3) forcément


 


Méthanalyse ????