Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 13:09


Et beaucoup n'ont aucune envie d'y aller ni qu'on les y entraine...de force.

Hormis le bel éther tout bleu qu'on doit à l'atmosphère qu'y a-t-il dans les airs que l'on n'aurait pas vu ?  Rien...

Que pourrait-il y avoir que l'on ne puisse voir avec nos propres moyens ?     Tout ! 

C'est bien cela qui est ennuyeux dans les pratiques religieuses: elles ont de l'esprit magique, du tour de passe passe qui, s'il est bien réalisé, éblouit le spectateur et lui en donne pour son argent. Dans ces cas-là nous savons tous qu'il y a une combine, une manipulation et que l'on ne nous demande pas d'y croire aveuglément mais suffisamment pour que le spectacle soit réussi!
On peut penser que dans l'histoire des hommes la plus reculée, l'esprit naissant lui a permis de découvrir les vertus de la tromperie, pour la chasse par exemple mais plus sûrement pour la domination de l'un sur l'autre et ainsi sur un grand nombre d'autres en suivant.  
Les premiers rudiments culturels (écriture, lecture) aidèrent beaucoup dans cette discrimination relative au savoir non partagé.
Hier encore on pouvait espérer que l'éducation de masse allait permettre aux genre humain de se détacher pour son bien de la pensée magique, de l'idée du divin, malheureusement l'actualité la plus récente nous indique qu'il n'en est rien pour l'instant et que les forces de l'obscur font tout pour empêcher de rétablir la lumière et la vérité des faits.

Il est des choses dans les airs qui sont parfaitement identifiables:  comme ici la baie du sureau qui est excellente en confiture et qu'les p'tits oiseaux s'en pourlèchent les bords du bec (c'est commode pour eux, ils n'ont pas de dents!), par contre à bien regarder je ne vois pas où est passée la sainte vierge des catholiques envoyée au ciel tous les ans au 15 Août !
Ce serait plutôt métaphorique cette assomption? Il ne s'agirait en fait que de fantasmes sexuels mal formulés, de tabous, d'interdits, d'homophilie cachée, d'inceste qu'ils voudraient exorciser?
Je ne suis pas spécialiste en psychologie des profondeurs tourmentées de l'âme fragile des croyants et refuse par avance toute controverse sur la question afin de pouvoir rester à égalité, mais je me dis qu'il serait grand temps quand même qu'on s'en occupe sérieusement!
Parce qu'on n'est plus vraiment seul dans nos campagnes et que de partout on entend parler salles de prières, mosquées devenues elles aussi indispensables à la bonne marche de la société, à égalité avec églises et temples:  la spiritualité mystique comme unique et universelle clef de la vie des hommes sur la terre.
Pour ma part cette idée me révulse au plus haut point, me fait dégoûter du genre auquel j'appartiens, m'en fait ressentir totalement différent !


Ne voit-on pas comme un reflet inexplicable, une ombre de lumière sans nom, sur cette autre photo ?  La présence divine, sans aucun doute ...
 



 

                        Un Mauvais Ouvrier

 

Pourquoi le bon Dieu n’a-t-il pas travaillé tous les jours de la semaine? Sept jours sur Sept?

 

Pourquoi est-il resté tout le Dimanche à rien foutre?

A faire le vide...

Pourquoi a-t-il voulu nous garder en dernier cette journée trop longue, tout juste bonne à ce que l’on s’emmerde?

A ce que l’on déprime même...

 

Pour devoir aussi lui  rendre hommage?

Le remercier de sa prétendue générosité?

 

Nous imposant de nous mettre à genoux pour lui rendre grâces d’avoir créé le Monde,
la Nature qui va avec ainsi que les êtres qui vivent dessus...   

Sans jamais avoir pu les terminer...!

Sans avoir su comment les rendre parfaits...! 

Sans l’avoir voulu au juste!

 

En ayant fait en sorte que dans notre cœur ou juste à côté,

reste un bout de pas fini, une grande place tout vide...

 

Un immense et dernier trou à combler...

 

 

Tout le boulot d’une dernière journée...

   Daniel DURET. 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mon chien aussi 01/09/2009 09:42

Ah le paradis ! Ça m' fait penser à une vieille croûte de pain picorée de partout... Le genre de truc dégueulasse que des illuminés passent leur temps à vouloir attraper. Et quand ils l'auront, ce s'ra trop tard. En fait, la punition pour les Gentils, c'est l' paradis. Enfin, le temps perdu à l' chercher... Y a rien, et c'est tant mieux. Qu'est-c' qu'on peut gâcher comme temps avec des conneries.

Vinosse 28/08/2009 20:24

JC: Nonosse ??? Comment le prendre ????

Sophie: Ouais je sais , j'ai pas fait les vitres ...

Christophe: perso je reste persuadé que personne n'ira...

Chr.Borhen 28/08/2009 20:02

Dois-je lire "Tous n'iront pas au ciel" ou "Personne n'ira au ciel" ? Faut bien qu'je pense à ma reconversion, non ?

Sophie K. 27/08/2009 16:47

J.C., ne me dites pas que Dieu est juste de la buée, ou une empreinte digitale !
:-)))

...
Enfin, si, peut-être, au fond.

JC 25/08/2009 08:52

Quel mécréant, ce Nonosse !
Comme peut-on ne pas croire en Dieu ...? ... alors qu'on l'a pris en photo, hein ?!...