Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 10:31
Le soleil s'était fait oublier cette journée-là...
A moins que ce soit mon Leica qu'ait plissé les yeux au mauvais moment!
Mais comme il est foutu comme un  Cyclope, y'a de grandes chances que j'entende dire que c'est la faute à Personne!


Tout ça pour une photo mal éclairée! Mais où va-t-il chercher tout ça... C'est n'importe quoi...

Lorsque Maud Fontenoy, en direct de l'Océan, réclama de pouvoir enfin manger des framboises sitôt après avoir ramené son voilier fatigué d'Est en Ouest et de l'autre bord de la Terre, j'ai tout de suite pensé qu'elle mériterait bien d'être récompensée une variété nouvelle à son nom!  Le genre tout entier lui serait dorénavant redevant de cette incroyable publicité!

Et peut-être moi aussi, non?

Soyez indulgents je vous prie, je n'ai organisé aucun tremblement de terre pour le faire savoir, tout juste lui ai-je demandé son avis par mail et tout juste m'a-t-elle favorablement répondu, ce qui suffisait à mon bonheur du moment!


Bon, entre-temps elle a eu droit à tant d'honneurs de plus grande classe, ainsi une séance de pince nichon à l'Elysée spécialement mémorable et, tout à son estimable gloire, refusé un portefeuille de sous ministre sarkozyste...

J'ai donc décidé de poursuivre dans mon idée et lui ai réservé cette nouveauté de framboise remontante que je considère absolument exceptionnelle par sa vigueur et par l'incroyable quantité de fruits qu'elle porte (en ce moment d'ailleurs), la grande photo est là pour vous le prouver!


Maud par ci, Maud par là, Maud partout et même Maud en tableau, mais elle, ce n'est pas la même







C'est le portrait pas fini d'une ancienne amie...
Je suis le spécialiste des portraits pas finis...
C'est inquiétant!
Ma vie s'en ressent...  sniff...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nicolaï Lo Russo 24/11/2008 22:49

Sympa tique voyre blog, que je découvre. On y trouve la nature, et comme un vent frais. Sans compter vos beaux fruits. Je vous mets en lien, pour les sens.

Vinosse 05/09/2008 09:03

Des vacances???????????
Et où ça?

fanette 04/09/2008 16:04

On voit leur délicatesse et leur fragilité. Cette photo me rappelle des vacances !