Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 14:47
J'ai pu faire quelques photos de framboises ce matin, mais bien peu!
Mes jeunes pieds-mères n'avaient que très peu de tiges fructifères, ainsi je n'ai pu faire qu'une seule non-remontante, MEEKER, et encore avec des fruits plutôt petits.
Par contre j'ai grapillé 7 fruits de BERBÉRANZA, ma nouvelle remontante, et s'ils ne sont pas aussi gros que ceux qui viendront cet ÉTÉ, ils le sont assez pour vous être montrés ici, dans un état de forme plus que respectable. La plante me semble très sûre sur ses racines, TOUS mes plants en godets ont passé l'hiver dehors sans problèmes particuliers, la multiplication de printemps sur semis de racines, qui est un vrai test concernant leur résistance, s'est déroulée sans encombre d'aucune sorte, donc c'est une excellente variété d'avenir capable de rivaliser, sinon plus, avec POLKA. 
La précocité est équivalente, la grosseur et la couleur des fruits, leur saveur aussi, avec en plus une meilleure capacité de reprise et d'adaptation: c'est une remontante d'EXCEPTION!

Petite MEEKER... 



Petite ANNA...




  
ESPÉRANZA, version 2007!
Quelques clients bordelais en ont eu la primeur cette année-là, grâce aux essais faits par Denis B..., du côté de Cartelègue.










Espéranza toujours dans le joli petit bol de Martine la potière, partie depuis tenter d'épuiser le soleil de l'île Maurice jusqu'à la fin de ses jours...



Version atomic blue



La même en vert...
Des fois on aimerait pouvoir faire des manipulations génétiques, mais qui seraient sans danger et qu'on pourrait manger au quatre heure...



J'en connais pas mal qui se contenteraient de celles-là...



Looonnngues grappes...de groseilles!
Ces photos datent de l'an passé et je les trouve toujours aussi troublantes!
Même fruits, même coupelle, même appareil, même heure de la journée, même réglages(automatiques!?) et pas de photoshop...




Des perles de sang...


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire 06/01/2010 21:43


miam miam !!!! ça change du chocolat ^^