Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 20:37

 

 

 

Enfin une bonne nouvelle pour l'agriculture moderne et productiviste!

Une nouvelle molécule est née!

Le DIMÉTHYL DISULFURE(DMDS) proposé par la recherche Arkéma, fait naître de sérieux espoirs en matière de désinfection des sols.

C'est enfin une alternative possible au bromure de méthyle.(revue CULTURE LÉGUMIÈRE, N°100, juillet-août 2007)

 

Faut-il en rire ou en pleurer?

Cette information diffusée par une revue justement consacrée à la diffusion chez les agriculteurs de la bonne parole telle qu'elle est encore réclamée par beaucoup, malheureusement plus enclins à rentabiliser leurs lourds investissements qu'à d'essayer de comprendre pourquoi ça ne marche pas comme on leur avait promis, nous prouve à tous que ce foutu BROMURE DE MÉTHYLE sévit encore, puisqu'il n'est pas remplacé!

 

Je suis persuadé que des agriculteurs l'utilisent de manière courante, notamment les producteurs de fraises du Sud-ouest. C'est d'ailleurs en Aquitaine que les essais du produit cité au début sont les plus répandus. Les résultats procurés sont du niveau du "métam sodium", une autre liqueur offerte aux petits légumes en libre service(goutte à goutte) tels que mâche, poireaux,etc... Très répandu dans la ceinture Nantaise...

 

Je répète, au cas où certains ne le sauraient pas encore, le bromure de méthyle fait partie des gazs de combat, extrêmement mortels(arme de destruction massive) qu'il convient d'utiliser sans ménagement dans les terres anciennement fertiles mais qui ne supportent plus qu'on les oblige à produire de la merde sans relâche(mono-cultures)et qui portent en leur sein des tas de mauvaises bêtes dont ils ne peuvent plus se débarasser...

Dans le temps on activait la vie microbienne et ça suffisait...

Y'en a qui disent qu'aujourd'hui on pourrait recommencer à donner vie à la terre, plutôt qu'à la détruire, comme en 14...

 

 

Un lien d'info pas très fréquentable...Mais bon...

 

http://www.voltairenet.org/article150358.html

 

Et une petite collection de dessins d'un autre âge, visions rêvées d'une campagne souriante, signée Benjamin RABIER!

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vinosse 27/05/2008 18:18

Enfin un commentaire du cercle rapproché!
Tout plaquer tu dis?
Ça fait une éternité que j'en rêve!

Bon, ne rates pas la suite, je vais essayer de vous étonner...

Mo 27/05/2008 17:18

Dieu ( que je ne connais toujours pas) que tes photos sont belles. Ca donne envie de tout plaquer et de te suivre dans tes pérégrinations poétiques et humoristiques. Merci pour cette récréation.