Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 20:31

 

Du brut en direct de l'AFP!

 

________________________________________________

 

 

Un Français sur deux pense qu'il pourrait devenir SDF

  

 

Près d'un Français sur deux se sent personnellement menacé par l'exclusion

et 85% pensent que le nombre de SDF a augmenté au cours des dernières

années, indique un sondage Association Emmaüs-BVA publié mercredi.

 

Selon ce sondage à paraître jeudi dans l'hebdomadaire La Vie et dans

l'Humanité, l'inquiétude des Français vis-à-vis du phénomène de l'exclusion

est très forte: 48% des personnes interrogées se sentent menacées par le

fait de devenir un jour sans-abri. Cette crainte monte à 62% chez les 35-49

ans, à 74% chez les ouvriers, à 51% chez les femmes.

 

Les Français ne sont que 17% à estimer qu'être sans-abri "ne leur arrivera

jamais", 35% jugeant qu'"il y a peu de chance que cela leur arrive".

 

Parmi les raisons qui font le plus craindre de devenir SDF arrivent en tête

le surendettement (31%), un licenciement (21%), la maladie (20%), une

séparation (10%).

 

Le pessimisme des Français vis-à-vis de l'exclusion se révèle également par

les 85% de personnes qui ont "l'impression" que le nombre de SDF a augmenté

au cours des dernières années. Ils sont 17% seulement à penser que l'avenir

des SDF va s'améliorer, alors que les SDF eux-mêmes, "sondés" par

BVA-Association Emmaüs il y a un an, étaient 77% à estimer que leur

situation allaient s'arranger.

 

Une majorité de Français (54%) affirment que la question des sans-abri est

une question "dont on ne viendra jamais à bout", contre 45% qui pensent que

le problème peut être résolu "s'il y a une volonté politique suffisante".

 

77% des personnes pensent qu'avoir accès à un hébergement de nuit est "un

droit élémentaire".

 

Enfin, pour qu'il y ait moins de SDF dans les rues, les Français sont 92% à

préférer l'augmentation des travailleurs sociaux à "la présence des forces

de l'ordre".

 

Le sondage, effectué en partenariat avec le quotidien l'Humanité et

l'hebdomadaire La Vie, a été réalisé en novembre 2006, auprès d'un

échantillon représentatif de 1.008 personnes de 15 ans et plus, selon la

méthode des quotas.

 

_______________________________________________________

 

Faudra pas que j'oublie d'envoyer ma lettre au Père Noël en recommandé!

Je suis sûr que toutes celles que je lui ait envoyé depuis que je suis né,

ne lui sont jamais parvenues...

 

Je lui ai toujours demandé de quoi passer l'année au chaud, dans le cœur

surtout, et j'ai peur aujourd'hui qu'au contraire du climat, on aille plutôt

vers un refroidissement général...

 

Alors , pour une fois...

 

Et tout un lot de photos sans réel lien entre elles...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires