Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 10:20

 

Allez, plutôt que de me faire ch... à d'écrire un texte sur la bande qui

nous gouverne et qui ne m'inspire guère, juste pour illustrer une photo

assez intéressante, piquée à l'AFP, qui m'a fait penser au vieux film

italien, Rocco et ses frères, où tout s'aveugle à travers des passions

personnelles, je vous retransmets ce texte reçu via ATTAC, copié sur le

blog:    "http://lucky.blog.lemonde.fr"

 

PS: il manque une tête sur la photo!

 

_______________________________________

 

Clearstream : Secret-defense et sanction pécuniaire possible de la France ?

 

Et si tout ce sac d'embrouille Sarkovillepinesque n'avait servi qu'à allumer

des contre-feux pour détourner l'attention de l'essentiel, tout en tentant

de piéger Denis Robert et des juges trop indépendants ?

 

SECRET-DEFENSE

 

Sur cette affaire, ATTAC ne peut pas être en deçà d'Alain Madelin, ancien

ministre Parti Républicain, qui a déclaré dans Le Monde de ce samedi matin

13 mai, page 10 : « Il faut revenir à l'essentiel : l'affaire des frégates,

dans laquelle le premier soupçon à lever est celui du scandale de la

redistribution des 900 millions d'euros de commissions à des hommes

politiques français et à des intermédiaires. Un seul moyen : lever le

secret-défense sur les documents qui dorment dans les coffres de la

République, signés par des ministres, avec les noms des bénéficiaires. »

 

A cet égard, il faut revenir à l'enquête de Nicolas Beau dans Le Canard

Enchaîné du 3 mai. Il cite notamment l'intermédiaire Andrew Wang dans

l'affaire des frégates, qui aurait reçu des vendeurs d'armes français 800

millions sur 900 à lui seul, sur 46 comptes qu'il possédait en Suisse.

(Resterait donc 100 millions dans la nature ?). Malheureusement, l'argent

semble s'être envolé dans les paradis fiscaux, ou aurait disparu sous forme

de cessions d'immeubles par des prête-noms (ah les charmes spéculatifs des

mafias immobilières !). On ne connaît pour l'heure qu'un seul bénéficiaire

français : un proche de Pasqua, aujourd'hui décédé.

 

C'est dans cet article qu'on apprend que la France de 1991 aurait corrompu

la moitié du bureau politique du Parti communiste chinois, afin qu'il ferme

les yeux sur les ventes d'armes à Taïwan ! Le nom d'une vingtaine de

bénéficiaires de ces commissions ou rétro-commissions serait actuellement

dans une chemise protégée par le secret-défense, placée dans le coffre du

dir'cab' de Thierry Breton au ministère des Finances. Pour combien de temps

? Ca dépend de nous.

 

SANCTION PECUNIERE CONTRE LA FRANCE ?

 

Mais ce n'est pas tout, Le Canard Enchaîné nous apprend ce qui nous attend :

Faire payer le contribuable français pour couvrir ces délits gigantesques,

une fois de plus, comme lors des affaires du Crédit Lyonnais et d'Executive

Live !

 

« Trente euros par Français »

 

« (.) Est-ce à dire que le gouvernement taïwanais ne recouvrira jamais les

fonds illégalement versés à Andrew Wang ? Heureusement pour lui, une

procédure d'arbitrage a été engagée par Taïwan pour réclamer 1 milliard de

dollars à l'ex-entreprise publique Thomson. Si cette chinoiserie

réussissait, l'Etat français devrait payer 80% de la note, soit 30 euros par

contribuable. Un désastre financer comparable à celui subi dans l'affaire

Executive Life. Après avoir fait couler beaucoup d'encre, l'affaire des

frégates risque donc de faire couleur beaucoup d'argent ». Nicolas Beau, Le

Canard enchaîné, 3 mai 2006, page 4.

 

Je serais Chirac, Villepin ou Sarkozy, la patience infinie du peuple

français me rejouirait, ainsi que le manque de curiosité des médias

dominants, sans parler de l'inertie du mouvement social altermondialiste.

________________________________________________________________

 

"Opaline CASSIDONGUE" Nom donné par un poète oublié à une hellébore en fleurs, ainsi qu'à un petit portrait de roses coloré, qu'il n'a pu encore

terminer...

 

___________________________________________________

 

Et puis des iris, rescapés d'une époque où je les collectionnais bêtement,

croyant trouver là un exutoire à mon errance intérieure...

 

Les 3/4 ont disparus...

 

PS: Les noms donnés ne sont pas forcément les bons!

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires