Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 10:19

 

 

 

APPEL A SOLIDARITÉ !

 

 Pour la liberté d'informer : Soutien à Roger Lenglet et

Jean-Luc Touly !

 

 

Ces dernières années, des hommes et des femmes, en "lanceurs d'Alerte", se

sont exposés pour nous faire connaître la vérité sur l'emprise de la gestion

de l'eau en France et dans le monde, emprise exercée par les grands groupes

privés de l'eau sur les collectivités. Militants associatifs, syndicalistes

engagés et journalistes, tous soucieux de leur éthique, prennent des risques

pour revendiquer le droit d'informer comme le font Jean-Luc Touly et Roger

Lenglet encore assignés en diffamation.

 

 

Leur premier livre "L'eau de Vivendi, les vérités inavouables", sorti en

novembre 2003, leur a valu d‚être attaqués en justice par Veolia. Jean-Luc

Touly vient, de surcroît, de faire l'objet d'un licenciement pour faute

grave, par Veolia qui l'employait depuis 30 ans, et seulement après l'accord

donné par le ministre de l'emploi. Ces deux auteurs sont à nouveau

poursuivis devant les tribunaux pour des interviews donnés à l'occasion de

la parution de leur deuxième livre " L‚eau des multinationales, les vérités

inavouables" chez Fayard en janvier 2006 par Veolia pour une demande de

condamnation .

 

 

Ils viennent d'être assignés au pénal par une citation directe devant la

17ème Chambre correctionnelle de la Presse du Tribunal de Grande Instance de

Paris pour "diffamation publique" par Veolia, suite à des propos tenus lors

dedeuxémissions(<http://www.acme-eau.org/index.php?action=article&id_article

=297299&> chez Michel Field sur Europe n °1 , le 4 février 2006 et chez

Maïté Biraben sur Canal+, le 8 février dernier).

 

Veolia demande leur condamnation à :

 

- 50 000 euros à titre de dommages et intérêts

 

- l'exécution provisoire du jugement

 

- la publication dans 3 organes de presse (8000 euros HT par insertion)

 

- 10 000 euros article l 475-1 du code de procédure pénale

 

 

soit environ pour un total d'un montant de 90 000 euros !!!

 

 

 

Pour museler le droit d'expression, d'autres actions en diffamation sont

menées par :

 

- Suez-lyonnaise des Eaux à l'encontre de Radio France et du Monde

Diplomatique (pour une émission de France Inter de mars 2005) ;

 

- UNSA de Veolia Eau à l'encontre de France 2 (Complément d'Enquête de

décembre 2003).

 

Il s'agit d'écraser toute contestation sous le poids des procès. La méthode

employée rappelle celle engagée contre les faucheurs OGM. Jusqu'à présent

cette méthode a échoué : Jean-Luc Touly et Roger Lenglet n'ont été condamnés

qu'à un euro symbolique.

 

 

Ils sont rejoints dans leur quête de la vérité par des députés qui ont

demandé la création de commissions d'enquête parlementaire :

 

 

- "Sur l'utilisation par Vivendi Environnement des provisions, versées par

les communes, en vue de l'entretien et de la rénovation des réseaux de

distribution d'eau", par Les Verts et les communistes, en janvier 2004.

- "Sur l'activité des sociétés françaises de distribution de l'eau à

l'étranger et sur les conséquences économiques, sociales et

environnementales", par Les Verts en novembre 2005.

 

- "Sur l'impact des délégations de service public de l'eau sur les prix et

la transparence du service rendu" par les communistes en mars 2006.

- "Sur l'évaluation des pratiques de gestion du service public de l'eau et

de l'assainissement et faire la transparence sur les prix facturés au

usagers selon leurs modalités", par les socialistes en avril 2006.

 

 

 

Les soussignés expriment leur soutien à Jean-Luc Touly et Roger Lenglet. Ils

souhaitent que toute l'information soit faite sur le rôle des

multinationales de l'eau aussi bien en France que dans le monde. Ils

demandent le respect de la liberté d'informer.

 

 <http://www.acme-eau.org/index.php?action=formulaire&id_form=3923>

 

 <http://www.acme-eau.org/index.php?action=formulaire&id_form=3923>

 

 Cliquez ici pour soutenir Jean-Luc Touly et Roger Lenglet !

 

 

 

 

 Soutien Financier:

 

 

Un procès coûte cher!

 

 

Jean-Luc Touly, licencié sans indemnité et Roger Lenglet doivent assurer

leur défense.

Les aider à réunir la somme de 5000 euros est une façon militante d'agir à

leurs côtés et de poursuivre la lutte contre l'opacité dans la gestion de

l'eau, notre bien commun.

 

 <http://www.acme-eau.org/index.php?action=formulaire&id_form=3923>

 

 

AIDEZ-LES en envoyant vos messages de soutien et vos contributions à l'ordre

deJean-Luc Touly, Roger Lenglet

17 rue de l'abattoir 91320 WISSOUS

Merci !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires