Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 08:18

 

 

 

 Appel de Bamako

 

 

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 En marge du 23ème Sommet Afrique France des Chefs d'Etat

 et de Gouvernements des 3 et 4 décembre 2005,

 la Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD-Mali)

 a organisé à Bamako du 30 novembre au 4 décembre

 un Sommet Alternatif Citoyen Afrique France

 ---------------------

 

 Source / liens relatifs :

 http://www.survie-france.org/article.php3?id_article=520

 

 version rtf telechargeable :

 http://www.survie-france.org/IMG/rtf/Appel_de_Bamako.rtf

 

 http://www.cadmali.org/contresommet/

 

 =====================================================

 

 Déclaration

 1er décembre 2005

 

 Du 30 novembre au 1er décembre 2005

 s'est tenu à la Maison des Jeunes de Bamako (Mali),

 le Sommet alternatif citoyen Afrique France en réplique

 au 23ème Sommet Afrique France, vitrine du néo-colonialisme français.

 

 Cet événement inédit en Afrique a réuni plus de 200 participants

 venant de 12 pays d'Afrique et du reste du monde, représentant par

délégation plus d'une centaine d'organisations de la société civile.

 

 Au cours des travaux, le Sommet s'est penché sur les thèmes

 relatifs aux principaux maux qui minent l'Afrique :

 dictatures, dette odieuse, corruption, échange inégal,

 violations massives des droits de l'homme, impunité, pillages.

 

 45 ans de coopération et 22 Sommets France Afrique

 n'ont apporté aucun remède à ces maux.

 Le Sommet alternatif citoyen Afrique France constate au contraire

 que la coopération françafricaine n'a servi que les intérêts économiques

 et politiques des seuls dirigeants français et africains,

 au mépris des peuples qu'ils sont censés représenter.

 

 En cette année 2005, la France a validé le coup d'état électoral

 de Faure Gnassingbé Eyadéma au Togo et poursuivi un jeu trouble en Côte

d'Ivoire.

 Elle soutient le régime agonisant d'Idriss Déby au Tchad

 et les pouvoirs dictatoriaux de Paul Biya au Cameroun,

 Denis Sassou N'Guesso au Congo et tant d'autres accueillis aujourd'hui à

Bamako avec une débauche de moyens insultant la misère de leurs peuples.

 

 Et ce n'est pas le nouvel habillage européen et multilatéral

 auquel la France essaye de faire croire qui changera la nature du système

 dont la logique conduit à la pauvreté, à la désespérance,

 et par ricochet à l'exode et l'émigration forcée des jeunes...

 

 Les participants au Sommet alternatif citoyen se sont indignés

 des politiques de répression et de stigmatisation des populations

 immigrées ou d'origine immigrée, reflet d'un passé colonial mal assumé

 et d'un présent néo-colonial occulté.

 

 Constatant l'échec de ces politiques et le refus de dialogue des

 participants au Sommet officiel, le Sommet alternatif a décidé de relayer

les aspirations de la masse des citoyens, d'organiser les réseaux

internationaux associatifs qui les mobilisent pour permettre à leurs

résistances de se construire, de mener des actions pour exprimer leur

révolte et obtenir des transformations radicales avec les peuples et pour

les peuples.

 

 

 Cela requiert de notre part :

 

 - d'opérer un vaste programme d'éducation à la citoyenneté ;

 

 - de favoriser le décloisonnement et la solidarité des luttes nationales,

  régionales et internationales ;

 

 - de créer un réseau d'information et de mobilisation internationale ;

 

 - de travailler conjointement pour la mise en place de mécanismes de lutte

 contre l'impunité des crimes politiques (justice pénale internationale,

 compétence universelle) et économiques  (audit de la dette, nouvelles

règles du commerce international,  transparence des industries extractives,

etc.)

 

 - d'exiger la libre circulation des personnes.

 

 Pour ne pas répondre aux discours vides par d'autres discours sans effet,

 les participants au Sommet alternatif s'engagent à mettre en place

 dans les prochains mois un cadre cohérent d'actions et de propositions.

 

 L'heure est venue de construire une véritable coopération entre l'Afrique

 et la France basée sur la vérité, la justice, l'égalité, la liberté

 et le respect mutuel.

 

 Le règne de la Françafrique et l'impunité de ses dirigeants doivent

 prendre fin !

 

 Fait à Bamako, le 1er décembre 2005

 Le Sommet Alternatif Citoyen France Afrique

Partager cet article

Repost 0

commentaires