Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 16:54

 

 

OGM : Extrait de la lettre de Que Choisir

 

 

 

"Une note des autorités françaises, destinée à la Commission européenne,

demande de ne pas rendre publiques les études de risques sanitaires des OGM.

Une tentative d'opacité inquiétante.

 

Alors que l'on vient d'apprendre que la superficie de maïs transgénique

cultivée en France était de 1 000 hectares, alors que les services du

ministère de l'Agriculture avancent le chiffre de 500 hectares, les OGM sont

à nouveau sur la sellette.

Cette fois, la polémique concerne non plus les superficies cultivées mais

les études de toxicologie liées aux OGM. Dans une note des autorités

françaises transmise à la Commission européenne, Paris tente de restreindre

la publication de ces études. Explications.

 

Dans un avis du 8 avril 2005, la CADA (Commission d'accès aux documents

administratifs) a atténué la portée de l'article 25 de la directive

2001/18/CE relative à la confidentialité des données. Cet article prévoit

initialement que les informations « dont la divulgation pourrait nuire à la

position concurrentielle » de l'entreprise déposant un dossier de culture à

l'air libre ou de commercialisation d'un OGM doivent rester confidentielles.

Or, la CADA a estimé que « seules les informations relatives au procédé

d'obtention de l'OGM ou à sa commercialisation » sont concernées. Par

conséquent, « les études de toxicité établies dans le cadre de l'évaluation

des risques sanitaires doivent être communiquées, après avoir occulté, le

cas échéant, les mentions dont la divulgation pourrait nuire aux intérêts

susvisés [ceux des entreprises]. » Ces études de toxicité, faites

généralement à partir d'expérimentations sur des rats, ont pour but

d'évaluer les risques des OGM sur la santé humaine. Au nom de la « position

concurrentielle » des entreprises et du secret industriel, les autorités

françaises tentent donc un lobbying forcené afin d'empêcher l'accessibilité

au public de données pourtant essentielles. La note, qui n'est pas signée et

qui a été communiquée à la presse par l'ancienne ministre de l'Environnement

Corinne Lepage, ose même justifier cette tentative de mise sous silence par

un argument pour le moins ahurissant : « De telles communications [...] sont

susceptibles d'entacher la confiance de l'opinion publique dans le processus

de gestion du risque. » En résumé, si le grand public n'est pas au courant

des risques encourus, il ne devrait pas se plaindre ou se méfier des

cultures OGM qui, rappelons-le, n'ont pas apporté les gages de sécurité

indispensables.

 

Pour l'instant, la position française n'a pas été adoptée par la Commission

européenne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires