Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Journal de Vinosse
  • Le Journal de Vinosse
  • : Journal à l'humeur qui fait des vagues, comme l'océan et ses marées...
  • Contact

Octobre 1972 (écrit en)

Un soir       plus

tard que la guerre

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Cette nuit-là

pendant que       eux            dormait l'immensité perdue de

l'illusion          société bâtarde et       française

Vinosse jouait

du

pipeau

 

 

 

Vers minuit

ils        je n'entendais plus que le clapotis du        ton

sourire sur la pente élaborée de mon bonheur        maritime

pour ces étoiles

J'aurais recquis alors une peine plus douce encore

 

Et tiens       nous n'aurons plus        de peine

tiens c'est ma resplentitude que je gouache à ton nez

tiens ce seront        mille       les entendements de notre joie

 

 

Recherche

Ils ont écrit:

"Si j'étais un inconditionnel de la liberté évoquée plus haut, j'aurais sans aucun doute préféré l'océan à l'issue qui se découvrait à moi dans le regard trouble que je portais sur ces hommes ..."

  FRANZ KAFKA...     Compte rendu pour une académie.

 

______________________________________________________

       

Les penseurs selon lesquels tous les astres se meuvent de façon cyclique, ne sont pas les plus Profonds ...

Qui regarde au dedans de soi-même comme à l’intérieur d’un immense univers, qui porte en soi des Voies Lactées, sait combien sont irrégulières toutes les voies lactées ...

Elles conduisent jusqu’au fond du Chaos et du labyrinthe de l’Existence ...

 

Frédéric NIETSZCHE...  Le Gai Savoir.


______________________________________________________

 

 

Il me semble que la notion même de compréhension est en train de se transformer très profondément. Autrefois, comprendre impliquait la notion d’une transparence entre celui qui cherchait à comprendre et sa lecture, tandis que maintenant on demande plutôt à des œuvres très difficiles (et dont, par une sorte de perversion de l’intelligence, on semble souhaiter qu’elles soient très difficiles) d’agir à la manière d’un charme magique sur la conscience du lecteur. Et donc, disons que c’est une forme de mysticisme qui est en train de réapparaître dans notre société et dont je me sens moi-même très loin, et pour lequel j’éprouve une sorte de répugnance.

 

CLAUDE   LÉVY - STRAUSS.

 

____________________________________

 

Archives

Les Visités

17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 16:52

 

 

 

Trouvé dans les infos Wanadoo:

 

_______________________________________________

 

Samedi 24 Septembre 2005

France: des boulettes d'hydrocarbures s'échouent en Charente-Maritime

 

Des boulettes d'hydrocarbures provenant d'une nappe de fioul lourd se sont

échouées samedi sur des plages de Charente-Maritime au nord-ouest de Royan,

selon une information de la préfecture de Charente-Maritime.

 

Une langue de 5 km de long et de 1,5 m de large, détachée d'une nappe plus

importante, s'est dirigée vers la côte et "des boulettes de fioul se sont

échouées sur les plages de Pontaillac (ndlr: une crique à la sortie de

Royan) et de Vaux-sur-Mer", un peu plus au nord, a expliqué une porte-parole

de la préfecture de Charente-Maritime où une cellule de crise a été ouverte.

 

"Les équipes municipales ont commencé à ramasser les hydrocarbures" sur ces

deux plages, a-t-on précisé de même source ajoutant qu'"il est trop tôt"

pour connaître les éventuelles conséquences pour l'environnement.

 

La ministre de l'Ecologie Nelly Olin est attendue à Royan en fin de journée.

 

La principale nappe d'hydrocarbures, longue de 2 km et de 500 mètres de

large, a été détectée en début de matinée par une pilotine du port autonome

de Bordeaux et par un navire de recherches qui ont alors alerté le Cross

(Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) d'Etel dans

le Morbihan, a indiqué le préfecture maritime de l'Atlantique basée à Brest.

 

 

La "nappe constituée d'un ensemble de plaques et de galettes" se situait

samedi matin "à la hauteur de Royan (Pontaillac) en Charente-Maritime" et se

trouvait en milieu d'après-midi "répartie entre Royan et la bouée n°13 de la

Pointe de Grave".

 

"Un prélèvement a été effectué pour analyse au laboratoire agréé de Brest",

a ajouté la préfecture d'Aquitaine.

 

___________________________________________________

 

 

La Baie de Bonne Anse étant définitivement envasée, elle ne risque plus

rien, quand au beau phare de La Coubre, mon seul dieu, depuis le temps que

son pied est encombré de débris les plus divers, un vrai dépotoir, il ne

sera guère étonné... Lui dont le regard va presqu'au delà des mers...

Là où se cache la grande Sirène qui n'émerge que les soir de tempête...

(cf: "La Sirène" - Nouvelle de Ray Bradbury)

Ci-jointe une photo un peu floue..

Partager cet article

Repost 0

commentaires